Volages, jouisseuses, gourmandes ... et alors ?!

Publié le par Lone Ghazael

paolo coelho n
"Je suis trop de femmes à la fois pour me contenter d'un seul homme" Vs "Il y a trop de femmes, pour être l'homme d'une seule"

Un comportement, deux manières de le revendiquer ...
Le Don Juanisme n'est plus l'apanage des seuls garçons mais visiblement pas pour les mêmes raisons

Pour commencer l'analyse, je vais réveiller la bête qui sommeille en nous tous, en questionnant notre nature animale profonde. Sachez que la Polygamie est naturelle, parce que la reproduction d'une espèce saine et diversifiée est le principal moteur de la rencontre. Chez les animaux on ne parle que de monogamies saisonnières et à de rares exceptions de monogamies durables ...

Pour nos cousins les primates, la monogamie représente seulement 18% des comportements. Reste que cette monogamie s'arrange de modalités diverses. Par exemple, les mâles et femelles s'autorisent les avances de partenaires extérieurs mais la majorités des accouplements a lieu dans le couple.

C'est ce que la gente masculine a compris et appliqué depuis la nuit des temps. La femme, gardienne de la relation dans le couple, porteuse des enfants et cantonnée à un second rôle, n'a pas eu son mot à dire. L'infidélité masculine réprimée par une simple amende dans le code napoléonien autorisait bien des arrangements extra conjugaux, alors que ce même code prévoyait une peine de prison pour la femme adultère.
Depuis toujours, dans toutes les sociétés, civilisations et religions, l'infidélité au féminin a été (et reste encore) beaucoup plus sévèrement punie tout simplement parce que les hommes ne voulaient pas se retrouver à élever des "bâtards".

Mais depuis les années 70s, la révolution sexuelle, la pilule, les réformes du code en général et du divorce en particulier ont bien changé la donne : maternité, sexualité et plaisir sont enfin dissociés et cette nouvelle liberté inquiète toujours 40 ans plus tard.
La gravité de la polyandrie, qui résidait dans le risque d'une grossesse, passe à la culpabilité du discours qu'une femme ne peut coucher que si elle est amoureuse .... ahhh, ahhh
La simple jouissance de l'autre, le plaisir "gratuit", la dissociation sentiment/sexe ne sont donnés qu'aux hommes ; cette forme de bestialité toute virile serait "politiquement" incompatible avec des caractéristiques féminines.

Les statisques des femmes avouant des rencontres extra-couple augmentent certes, mais sont en dessous de la réalité. Car si un homme est fier d'afficher un 11,6 partenaires en moyenne dans une vie, les femmes se contentent d'un 4,4 ... cherchez l'erreur.
Les femmes n'osent ou ne pensent même pas citer (compter) les histoires d'un soir car sans importance. Les hommes, en revanche, doivent répondre à la pression d'un stéréotype de "virilité active" et donc sans complexe vont tout mettre dans la balance voire même gonfler le chiffre.

Il est plus facile encore aujourd'hui de pardonner aux deuxièmes, car une des idées reçues est que les hommes ont plus de besoins sexuels et moins de cœur (désolée pour les romantiques)

Aujourd'hui, encore, on autorise les femmes à tromper mais on leur demande au moins d'être amoureuse pour justifier leurs écarts .. On n'efface pas des siècles d'histoire et de comportements en moins de 40 ans c'est sûr !!!

Les animaux que nous sommes, sont dotés de psychisme, de croyances, d'une vie sociale et de tabous. Ce sont ces facteurs qui dirigent nos comportements bien plus que nos hormones. Dans la sexualité, les différences persistent même se ces dernières sont "écrêtées" par l'indépendance financière des femmes, la pilule et une certaine vie et pouvoir social qu'elles n'avaient pas ou peu. Elles peuvent désormais aller à la conquête de l'autre, multiplier les expériences au même titre qu'un homme ... mais ces femmes auront gagné totalement ce terrain le jour où on abolira le terme de "salope" pour les désigner :-)

En attendant, nul est à l'abri d'un faux pas mais le plus important est de continuer à danser.

Publié dans Vie de Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

emmanuel 02/09/2009 13:46

bonjour voila je vient de lire ton article enfin une femme qui voir plus loin car vivre en cpl toute sa vie avec le meme partenaire je dit bravo a ces couples et toi quand tu j' ai lue sur union ton articles