L'affaire est dans le sac

Publié le par Lone Ghazael

3342081-photographie-de-rayons-x-de-sac--main-womans.jpg

 

 

Un sac à la main ou sur l’épaule, XXL ou micro pochette. Qu’il soit tendance, créateur, luxe, ou acheté pas cher sur un marché, il est attendu, cherché, choisi. C’est une histoire d’amour voire de coup de foudre. Il peut changer ou pas selon les saisons, la tenue, l’humeur et les envies. Un sac peut se vider, pour alléger son cœur et avec des nœuds rien ne va plus. Quelque soit le scénario, la matière, la taille il est l’Accessoire dont aucune femme ne se passe et qui raconte un peu de son histoire, sa vie et ce qu’elle est.

Les hommes voient d’un œil suspect cette relation fusionnelle entre la femme et son sac. Dernier rempart de l’intimité féminine, incontournable et intouchable … Une femme peut se passer d’un homme mais jamais de son sac … il y a de quoi les intriguer.


Qu’est-ce qu’il y a dans le sac des filles ?

Qu’est-ce qu’il y a dans la tête des hommes ? se demande Camille

Et si le contenu d’un sac n’était que le reflet de ce qu’une fille pense avoir compris d’un homme ou du moins ce qu’il attend d’elle ?

Une femme est persuadée que séduire passe par la case impeccable, et ceci se traduit par une brosse à dent, une autre à cheveux, un miroir de poche et au moins un rouge à lèvres dans le sac.

Je poursuis, si les hommes apprécient :

1. L’intelligence et la conversation : on se trimballe au moins un livre ou au pire un magazine pour briller en ville.

2. Les filles gourmandes : elles laissent quelques bonbons (souvent écrasés) joncher le fond du sac plus une ou deux barres chocolatées. Option, une boite de Canderel déculpabilisante.

3. le sens pratique en toutes circonstances : to do list, lingettes, petits-beurre, une Chupa Chup, un mini sex toy (à ne pas confondre avec le rouge à lèvres, ça fait désordre), des mouchoirs, du gel désinfectant, petit nécessaire à coudre (parce qu’un un bouton est vite parti), un parapluie et des préservatifs (parce qu’il faut toujours sortir couverts) … le tout dans le désordre.

et qui se rendent disponibles : portable, agenda, répertoire et tickets de bus ou de métro

4. les filles qui l’air de rien sont toujours partantes pour l’imprévu et une surprise : Le kit de survie au cas où on ne rentrerait pas à la maison ; du string minimaliste au chargeur de téléphone (c’est qu’il faut faire un rapport détaillé aux copines le lendemain), en passant par les mini doses de tout ce que nous avons dans notre salle de bain. Une fille bien n’est jamais prise au dépourvu même à la dernière minute. Aaaaah j’allais oublier la pilule.

5. De faire la fête jusqu’au bout de la nuit avec nous : Doliprane et menthe poivrée pour les lendemains moins olé-olé en option le flacon de Rescue pour les cas extrêmes.

6. Notre fidélité : et on peut le prouver avec les deux douzaines de cartes de fidélité qu’on oublie toujours de dégainer- elles ne servent à rien sauf à nous rassurer dans notre ego de cliente privilégiée.

7. L’originalité : porte-clés gling bling, portefeuille XXL, lunettes de soleil, parfum en stick, un gri-gri, une collection de petits carnets, de petits papiers…

8. Parler geek: MP3, smartphone, une clé et un cordon USB, un casque branché et à défaut le dernier numéro de Stuff (du coup pas besoin de livre) ; il sera impressionné

9. Les working girl qui font fantasmer : netbook et le dossier Ducheminin & Co toujours sous la main. Les affaires sont aussi dans le sac.

10. Les filles douces : crème pour les mains, baume pour les lèvres et un rasoir … non la je déconne, quoi que ?!!


Le sac c’est un mini chez soi rassurant et ambulant. Il doit répondre à toutes les situations et contenir au moins 4 niveaux de hiérarchie du « must have » de la femme moderne : l’indispensable, l’important, le futile et l’inutile.

Mais si une femme aime à transporter des sacs énormes, pour certainement mieux soutenir sa légèreté d’être, elle sait en un tour de main se contenter du minimum vital, passer d’un 30 cm3 au micro sac baguette et ne jamais se sentir démunie. C’est ce qui nous différenciera de l’attitude « main-stream » masculine ; nous sommes des 4×4 tout terrain, multitâches avec plusieurs vies montées en parallèle.

Le contenu de nos sacs nous raconte, il est une part de notre histoire, une caverne qui vous laisse baba, un conte de mille une vies mais n’est finalement que le reflet de vos pensées messieurs, traduites en objets.



Cette chronique a été rédigée pour Un Blog Nommé Désir


Commenter cet article