Si je vais à la chasse, il perd sa place

Publié le par Lone Ghazael

Diane_La_Chasseuse__f.jpg

 

Hier j’ai eu une grande révélation… il ne suffit pas de comprendre les hommes pour réussir une rencontre et la transformer en jolie histoire encore faut il passer de la théorie à la pratique.

 

Souvenez-vous, cette année je dois profiter de mon célibat et surtout ne pas devenir aigrie. Et puis finalement en regardant bien autour de moi, je n’envie pas ces femmes affublées d’un mec ennuyeux, d’enfants braillards, résignée à manger du même plat de supermarché : recette trop salée mais pas assez épicée.

 

Réflexions faites, je me suis dit qu’après avoir été élève "Chieuse" – j’avoue qu’il me manque encore quelques modules avant la certification complète - je pouvais apprendre à devenir Chasseuse. Deux avantages, et non les moindres, à cette nouvelle formation :

 

Je me mets réellement dans la peau d’un mec car il faut l’admettre, ils sont maitres dans cette matière,

Je passe plus de temps à l’étude comportementale, de mon gibier préféré, en milieu naturel.

 

J’attaque consciencieusement et sans tarder mon manuel : Comment être une chasseuse en 10 leçons. Ou comment troquer ma hache de guerre contre un arc et des flèches pour devenir une amazone des temps modernes.

 

Leçon numéro 1 : avez-vous Le profile d’une chasseuse ? Une chasseuse doit avoir plus de 30 ans, ne croit plus au prince charmant, craint la déprime des dimanches soirs, est d’un naturel impatient, a besoin de vérifier régulièrement son pouvoir de séduction et et et … condition nécessaire et presque suffisante : aime les hommes à toutes les sauces - cru, cuit, "baisé", à "poêle" et à vapeur, au barbe et Q … pourvu qu'il soit cuisiné avec et pour l'amour.

 

Leçon numéro 2 : avez-vous la panoplie d’une chasseuse ? Cuir et dentelles, bottes et Stilettos, lèvres et ongles rouges, cheveux longs et détachés… De toutes les manières, c’est ce que je préfère, j’ai presque tout bon !

 

Leçon numéro 3 : avez-vous le mental d’une chasseuse ? Bonne question, merci de l’avoir posée. Il faut savoir qu’une mauvaise chasseuse, vise, tire et tilt au bad beat. Traduction : va draguer, met le paquet pour séduire mais déprime parce qu’elle rentre bredouille.

 

Une bonne chasseuse, est une amazone, itinérante (ne néglige aucun sous-bois, aucun endroit) et profileuse. A l’esprit aux aguets et en veille mais surtout pas de "vieille" fille. Ne perd rien pour attendre, gagne en savoir faire et aiguise à chaque râteau ses outils de séduction.

 

Leçon numéro 4 : avez-vous les valeurs d’une chasseuse ? La chasseuse s’appuie très fort sur des principes qui finissent… toujours par céder, assume ses actes et ses envies de succès sexuels débridés. La chasseuse n’est pas concurrente des autres femmes, mais conquérante sur le territoire des hommes.

 

Leçon numéro 5 : avez-vous le portrait robot de la chasseuse ? Femme d’automne - cueille les fruits mûris au soleil et en fait des réserves pour passer l’hiver - Pimentée à midi, épices and love à minuit, se repose sur la "pov’ bête" au coin d’un feu fait de tout bois. Voyageuse et urbaine, a appris les langues en roulant des pelles. Elle ne jure que par "gode" et ses seins et ne connais que le lien sacré du cuir.

 

Je sens qu’à ce stade vous êtes prises de tournis, je réserve la suite au prochain numéro. A la  prochaine et en attendant reprenez vos esprits !!!

 

A bientôt pour la suite ...


Chronique rédigée pour un Blog Nommé Désir

Publié dans Vie de Femmes

Commenter cet article